LA VASECTOMIE

Ligature des canaux déférents/Stérilisation masculine

 

EFFICACITÉ

99,8% – 99,9%

 

SANS HORMONES

 

PENSEZ-Y…

Si vous ne souhaitez pas ou plus avoir d’enfants

 

ATTENTION !

Ne protège pas des IST.

* Source : les pourcentages d’efficacité sont tirés de l’OMS (2018)

COMMENT ÇA MARCHE ?

La vasectomie consiste en la ligature (sectionner et ficeler) des canaux déférents. Ces canaux relient les testicules, l’endroit où sont créé les spermatozoïdes, à la prostate, où le liquide séminal qui accompagne les spermatozoïdes va être sécrété. Le sperme (spermatozoïdes + liquide séminal) continue éventuellement son chemin à travers l’urètre d’où il sera éjaculé en cas de stimulation ou de relation sexuelle. 

Lorsque les canaux déférents sont ligaturés, cela empêche alors les spermatozoïdes de se déplacer vers la sortie ! Ainsi, il n’y aura que le liquide séminal qui sera éjaculé. 

Les spermatozoïdes qui ne sont plus éjaculés ne s’accumulent pas. Ils sont éliminés par l’organisme au fur et à mesure qu’ils sont formés, ce qui est un processus naturel et sans danger pour la santé. En effet, qu’un homme soit vasectomisé ou pas, il est impossible d’éjaculer tous les spermatozoïdes produits par le corps (pour rappel : les testicules produisent plusieurs millions de spermatozoïdes par jour !).

Concrètement, cette opération est faite en milieu hospitalier par un.e urologue, sous anesthésie locale, mais sans points de suture et dure environ 15 minutes. Elle implique une toute petite incision au niveau du scrotum, la peau qui entoure les testicules, ce qui permettra au médecin d’accéder aux canaux déférents. 

Les jours suivant l’opération, il est possible que la zone opérée soit sensible, ou qu’un bleu apparaisse pendant quelques jours. Il est déconseillé de pratiquer un sport ou de lever des objets lourds. 

La quantité de sperme lors de l’éjaculation reste inchangée puisque le sperme ne contient que 2 à 3% de spermatozoïdes. La vasectomie n’exerce aucune influence sur la qualité de l’érection, de l’éjaculation, sur le désir sexuel ou sur le niveau de testostérone. 

Après l’opération, il faut en moyenne 20 éjaculations, ou attendre entre 3 à 6 mois maximum pour que la vasectomie ait un effet contraceptif. En attendant, il faut utiliser un autre moyen de contraception. Après ce délai, il est nécessaire de faire un spermogramme, examen qui permet de voir s’il y a encore des spermatozoïdes dans l’éjaculation. En fonction du résultat de ce spermogramme, le patient sera dorénavant stérile, c’est-à-dire qu’il pourra donc avoir des relations sans contraception complémentaire, et ce, sans risque de grossesse non-désirée.

CHIFFRES ET DÉTAILS INTÉRESSANTS

COMMENT AVOIR RECOURS A LA VASECTOMIE

ETAPE 1 

Il faut d’abord aller chez un.e médecin urologue. Cela sera l’occasion de poser vos questions et d’en apprendre davantage sur la procédure. Au Luxembourg, il n’y a pas de délais de réflexion obligatoire pour avoir recours à la vasectomie, ce dernier peut donc varier en fonction de l’avis ou de la disponibilité de l’urologue. 


ETAPE 2

Une fois le rendez-vous pour l’opération pris, vous vous rendrez en milieu hospitalier afin de procéder à l’opération qui dure une quinzaine de minutes sous anesthésie locale. 


ETAPE 3

Une fois l’opération finie, une convalescence de quelques heures à quelques jours peut être nécessaire selon les besoins. 


ETAPE 4 

Trois mois après l’opération, il est nécessaire de faire un spermogramme, test qui permettra de vérifier si le sperme est bel et bien stérile, c’est-à-dire, qu’il ne contient plus de spermatozoïdes. Selon le résultat du test, la personne sera dorénavant stérile. 

OÙ LA FAIRE ?

Hôpital

A l’hôpital

La vasectomie est réalisée par un·e professionnel·le de santé, généralement un·e urologue, en milieu hospitalier, seulement sur une personne majeure. L’opération dure environ une demi-heure et se fait le plus souvent sous anesthésie locale. Au Luxembourg, cette intervention coûte en moyenne 500€, mais ce prix reste à la discrétion du/de la professionnel·le de santé. Elle n’est pas remboursée par la CNS, sauf sur indication médicale, et après accord préalable du contrôle médical (APCM) de la CNS.

Après l’opération, un ou plusieurs spermogrammes sont réalisés afin de s’assurer qu’il n’y a effectivement plus de spermatozoïdes dans le sperme.

la vasectomie

QUESTIONS FREQUENTES

Est-ce que la vasectomie a un impact sur le désir sexuel ?

Non. Après une vasectomie, rien ne change au niveau du désir, de l’érection ou de l’éjaculation. Le désir est régulé par le taux de testostérone, sécrétée par les testicules. Ce taux n’est pas affecté par la vasectomie qui ne concerne que la ligature des canaux déférents. 

Est-ce que ça fait mal ?

Non. L’opération est effectuée sous anesthésie locale. Cette dernière n’est parfois même pas utile, l’opération est rapide et indolore et ne dure que quelques minutes (10 minutes environ). Il est toutefois possible qu’un petit hématome (un bleu) apparaisse.

Est-ce encore possible d’éjaculer après une vasectomie ?

Oui. La différence réside dans le fait qu’il n’y aura plus de spermatozoïdes dans le sperme. En effet, ces derniers ne représentent que 1-3% du liquide éjaculé. Il sera donc toujours possible d’avoir une érection et d’éjaculer et l’absence de spermatozoïdes n’est pas visible à l’œil nu et la quantité d’éjaculat ne varie pas assez pour que cela se remarque.

Combien de temps dure la guérison ?

Il est conseillé de se reposer durant les 24 heures qui suivent l’opération. Il est alors recommandé d’éviter le sport ou les relations sexuelles pour environ une semaine. Attention ! La vasectomie n’est pas efficace dès le début, il faudra attendre au minimum 3 mois afin de s’assurer qu’il n’y ait plus de spermatozoïdes dans le sperme. Utilisez une méthode complémentaire d’ici là (ex. le préservatif interne ou externe).

Est-ce que la vasectomie est réversible ?

Généralement non. La vasectomie est aussi appelée « contraception définitive », elle ne se veut donc pas réversible. Toutefois, il est possible de conserver son sperme avant d’effectuer l’opération, à vos frais. Des opérations de « reperméabilisation » sont possibles mais sont coûteuses et ne garantissent pas un retour à la fertilité (entre 10% et 75% de grossesse à terme). Le succès de cette opération varie aussi en fonction d’autres facteurs, tels que l’âge, le délai depuis l’opération, le type de vasectomie, etc. La vasectomie doit donc être considérée comme irréversible.