pilule-combinee

La pilule COMBINEE

La pilule dite combinée contient à la fois de la progestérone et des œstrogènes. Les pilules contiennent des hormones qui ressemblent à celles que fabriquent naturellement le corps : la progestérone et l’oestrogène. Il existe deux types de pilules :

  • Les pilles dites « combinées » ou oestroprogestatives. C’est pour elles que l’on parle de « générations ».

  • Les pilules microprogestatives qui contiennent seulement un progestatif.

AVANT TOUT

 

99,7%*

91%**

sûr et fiable.

 

AVEC HORMONES

Méthode combinée à base de deux hormones : un progestatif et un oestrogène.

 

PENSEZ-Y…

En cas d’oubli de 12h ou plus, vous n’êtes plus protégée. Pensez au préservatif !

 

ATTENTION

Ne protège pas des IST.

* Efficacité théorique : efficacité observée dans des conditions d’utilisation parfaite (sans problème d’utilisation et sans interaction avec d’autres médicaments)
** Efficacité pratique.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Chaque pilule contient deux types d’hormones. Le dosage est efficace pour bloquer l’ovulation, épaissir la glaire cervicale (ce qui complique le passage des spermatozoïdes) et empêcher la muqueuse utérine de se développer pour accueillir un ovule éventuellement fécondé.

Il existe plusieurs types de pilule combinée. Généralement, les plaquettes contiennent 21 comprimés d’hormones et 7 jours d’arrêt. 

CHIFFRES ET DÉTAILS INTÉRESSANTS

COMMENT PRENDRE LA PILULE ?

ÉTAPE 1

Il faut d’abord aller chez un·e médecin ou gynécologue, puis à la pharmacie muni·e de votre ordonnance.


ÉTAPE 2

C’est la première fois que vous prenez la pilule ou vous recommencez la pilule après une pause ? Il faut alors commence la plaquette le premier jour de vos règles.


ÉTAPE 3

Prenez chaque jour la pilule au même moment de la journée. Vous n’êtes plus protégée si vous êtes malade dans les 4 heures suivant la prise de la pilule (diarrhée, vomissements).


ÉTAPE 4

Dans le cas d’une pilule de 21 comprimés, vous faites une pause de 7 jours. C’est à ce moment-là que les règles arrivent. Recommencez une nouvelle plaquette de 21 comprimés au bout des 7 jours de pause même s’il y a encore des saignements. Par exemple, si vous commencez votre plaquette un mardi, vous aurez vos règles 3 semaines plus tard un mardi et vous redébuterez une nouvelle plaquette le mardi suivant.
Dans le cas d’une plaquette de 28 comprimés, il n’y a pas de pause et vous recommencez une nouvelle plaquette dès que vous avez fini la précédente (même s’il y a encore des saignements).

COMMENT S'EN PROCURER ?

Chez votre médecin ou gynécologue

En Centre de Planning familial

Chez votre pharmacien•ne

La pilule combinée coûte en moyenne entre 18-166€ par année (13 cycles). La CNS rembourse à 80% ce moyen de contraception pour les femmes âgées de moins de 30 ans.

(Ce prix est une indication moyenne qui peut varier)

Avantages

• La pilule combinée permet d’avoir un rythme menstruel plus régulier (de 28 jours).

 

• Il est possible de retarder les règles en enchaînant deux plaquettes sans pause. Certaines pilules combinées prises en continu peuvent supprimer les règles.

 

• Il ne faut pas y penser à chaque rapport sexuel, mais il faut penser à la prendre tous les jours.

 

• Ne convient pas aux femmes qui allaitent.

Bon à savoir

• La pilule combinée ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles. Pensez donc à utiliser un préservatif.

 

• La pilule est moins fiable en cas de vomissements ou de diarrhée dans les 2 à 4 heures après la prise ou lorsque l’on prend certains médicaments comme des antibiotiques par exemple.

 

• Avec un contraceptif hormonal combiné (comme la pilule combinée), il y a plus de risques de faire une thrombose veineuse. C’est une formation de caillots dans les veines qui peut être dangereuse. Ce risque est plus élevé durant la première année d’utilisation du contraceptif et lors de la reprise après un arrêt de plus de 4 semaines.

 

• Il faut d’abord consulter votre médecin pour obtenir une prescription médicale. Le médecin vérifie aussi si vous avez des risques de faire une thrombose. Plusieurs contrindications existent concernant l’usage de la pilule, d’où l’importance de discuter de votre état de santé global avec un médecin avant de débuter ce genre de contraception.

 

• Les règles de la pilule combinée sont de fausses règles (aussi appelées règles de privation). Elles surviennent avec la chute d’hormones pendant la semaine sans plaquette ou pendant les comprimés dits « inactifs ».

QUESTIONS DÉJÀ POSÉES

Pourquoi parle-t-on de générations de pilule ?

Les pilules combinées de première génération ont été élaborées dans les années 50. Depuis lors, les pilules de deuxième, troisième et quatrième générations se sont succédées. On différencie les générations de pilule selon les molécules qui les composent.

Les pilules de troisième et quatrième génération ont été récemment critiquées car on observe une légère augmentation des risques de thrombose par rapport aux pilules de deuxième génération.

Est-ce que la pilule fait grossir?

Les premières générations de pilule étaient plus dosées qu’aujourd’hui : elles provoquaient parfois des effets secondaires très désagréables pour les femmes.
Actuellement, pendant les premiers cycles suivant la mise en route de la pilule, les femmes peuvent remarquer : une prise de poids, des douleurs aux seins, une augmentation de l’acné (même si généralement la pilule permet plutôt de la diminuer), une perte de cheveux, etc. Ces effets secondaires bénins sont censés disparaître : s’ils persistent, consultez votre médecin.

La pilule diminue-t-elle la libido?

De plus en plus de femmes témoignent d’une baisse de libido lorsqu’elles prennent des contraceptifs hormonaux. Peu d’études ont réellement analysé le sujet.

Nous ne pouvons nier les vécus des femmes. Par contre, rappelons que le désir sexuel n’est pas qu’une question hormonale. Ainsi, pour certaines femmes, savoir qu’elles utilisent un contraceptif fiable leur permet d’être plus rassurées et apaisées et d’avoir des rapports sexuels plus satisfaisants.

La pilule est-elle un argument féministe ?

La pilule a marqué un tournant dans l’émancipation des femmes. En ayant le contrôle de leur fertilité, les femmes ont pu avoir un autre rôle dans la société que celui auquel elles étaient confinées à savoir faire des enfants et les éduquer. Elles ont également pu expérimenter la sexualité dans une perspective de plaisir, sans craindre de grossesses non-planifiées.

Aujourd’hui, pour certaines femmes et féministes, ces avancées ne sont plus suffisantes. Il y a un désir de s’émanciper du contrôle médical et des firmes pharmaceutiques et d’encourager au développement de contraception qui concerne aussi les hommes. Malheureusement, les recherches autour de la contraception masculine sont pour la plupart d’entre-elles à un stade expérimental.